Page publique
www.lacroixduperche.fr
La Croix du Perche
http://www.lacroixduperche.fr/public/perso/img-r55-a24.jpg

sous menu
PATRIMOINE
► Eglise Saint-Martin
► Travaux réalisés

calendrier
Mois précédent Décembre 2019 Mois suivant
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Cliquez sur les cases rouges pour afficher l'évènement du jour.
Rechercher : http://www.lacroixduperche.fr/public/img/loupe.gif

Eglise Saint-Martin


Horaires d'ouverture : tous les jours de 9h00 à 18h00

Visite guidée possible à partir de 6 personnes : Tél au 02.37.29.57.34

Possibilité de téléchargement un audio guide pour la visiter de l'église Saint Martin (Présentation par M. Guerin, Maire et Président de l'association de restauration de l'église) : http://www.zevisit.com/download_partenaire_direct.php?id=2392dcd23e0be3199b51ad9a97c45dabd6ab731a1a4fe2b3eca499382c4da8d8a16a699b884fb3e70c53cc8aa83afe7499344b74fd4070dd020dead15e639553

 

Le bâtiment (nef unique à chevet semi-circulaire) semble dater, dans son ensemble, du XIIème siècle et a subi peu de modifications. On peut noter au XIXème siècle des modifications sur la façade. Vers 1870, plusieurs fenêtres ont été agrandies dans le chœur. Une fenêtre au nord a été remise dans son état d’origine vers 1936. Au midi, une fenêtre avait été agrandie au XVIème siècle, dans le style de l’époque. Du côté nord, un contrefort est venu, vers 1890, renforcer le mur qui donnait des inquiétudes.

La maçonnerie utilisée, comme il est d’usage dans la région, est composée de grison. On en trouve principalement dans les contreforts, les encadrements et les corbeaux.

Quatre croix de consécration en relief subsistent (de part et d’autre de l’entrée et sur les murs latéraux dans le bas de la nef).

Le décor de la voûte est daté sur le 5ème entrait de 1537. On peut lire :«  LAN MIL V C XXX VII ».

Les six entraits et les poinçons sont de section octogonale, leurs extrémités sont sculptées.

Au dessus de l’autel, une tête de bélier est sculptée sur l’entrait, au pied du poinçon, lui-même creusé d’une niche qui contient une statue de saint Jacques.

Le troisième poinçon en partant de l’est est sculpté en tronc de palmier. A la base, en écusson, aujourd’hui effacé, portait « d’argent à trois coquilles de gueules, avec deux sauvages pour supports et surmonté de la crosse et de la mitre abbatiales » (armoiries non identifiées par l’Armorial chartrain)

A ce poinçon est accroché un beau Christ en croix, de la même époque.

Ce niveau marque sans doute la séparation entre le chœur, réservé aux religieux, et la nef.

Le lambris de châtaignier qui constitue la voûte est fait de 118 panneaux peints de la largeur du bardeau, 32 pour l’abside et 43 de chaque côté de la nef, tous peints en camaïeu : noir sur fond ocre.

Malgré son effacement partiel du côté , un tel ensemble demeure remarquable, du fait de sa rareté et du soin apporté à sa confection. Au bas des panneaux, un premier niveau de décoration comporte des niches décoratives renfermant des sujets divers ; dans l’abside, des têtes humaines plus grandes que nature, dans le chœur, des saints et des martyrs représentés en pied, parfois identifiés par une inscription ou des attributs (St Roch, St Nicolas, St Laurent, St Sébastien, …), dans la nef, des personnages en buste, des animaux fantastiques, des fleurs, etc.

Au-dessus court une large frise où sont peints, par endroits, des enfants nus. Elle est surmontée de caissons carrés ou en losanges, peints en trompe-l’œil. Ils portent pour la plupart un rameau d’arbre.

Vient enfin une autre suite de caissons qui encadrent des têtes d’hommes ou de femmes de grandeur naturelle. La calotte de l’abside, en cul-de-four, est ornée d’un soleil lumineux d’où s’échappent des rayons alternativement droits et ondulés.

A la base de chacun des 86 panneaux de la nef, on peut observer des peintures représentant des martyrs, des saints, des têtes fantastiques, des personnages en costumes du XVIème siècle, des vases de fleurs, des animaux, des chimères, des griffons.

Aucun texte ne nous renseigne sur l’auteur ou le commanditaire de cette œuvre d’art étonnante pour un petit village percheron. De part sa diversité, cette œuvre est l’une des plus belles voûtes lambrissées du département.

Parmi le mobilier, on peut remarquer le retable principal du XVIIIème siècle qui présente une nativité. Au centre, on peut observer une vierge à l’enfant (pierre polychromée du XVIème ou XVIIème).

De part et d’autre, au-dessus des portes de la sacristie, quatre statues de factures rustiques, au sud, Saint Blaise (pierre polychromée du XVIIème ou XVIIIème), Saint Sébastien (pierre polychromée du XVIIIème)  ; et au nord La Charité de Saint Martin, saint patron de l’église (pierre polychromée du XVIème ou XVIIème).

A l’entrée du chœur, il faut remarquer les portes des stalles, curieusement découpées.

A droite, le banc d’œuvre ne se distingue des autres bancs clos que par une façade sculptée et un haut dossier sur lequel sont sculptés trois socles. Une statue de Saint Fiacre (bois polychromé du XVIIIème siècle) est installée au centre.

Au dos des deux premiers bancs clos, on peut observer à gauche, une huile sur bois du XVIIème ou XVIIIème siècle représentant Saint Michel, à droite une huile de la même époque représentant Saint Roc.

En 1591, les moines de l’abbaye de Thiron pour commémorer la bataille de la Croix du Perche livrée en 1589 entre les Royalistes et les Ligueurs firent peindre une importante fresque sur les murs. Elle a été recouverte de badigeon, on n’en retrouve plus de traces aujourd’hui.

«  Voulant que ce haut fait du Comte de Soisson passe à la postérité, les religieux de Thiron étant bien séant avec lui, firent peindre ce beau fait d’arme sur les murailles de l’église de la Croix du Perche, en personnages parfaits de portraiture. L’écu de Fontenay fut posé à la voûte, ainsi qu’en celle de Thiron. »

Près de l’entrée, se trouve une croix du XVIème siècle qui devait autrefois être dehors. (Remplaçait-elle l’antique et hypothétique « Croix du Perche »).

La cloche, datée de 1728, a été classée le 2 juin 1943.

Copyright (c) 2005 Mairie La croix du Perche - Tous droits réservés. http://www.lacroixduperche.fr/public/perso/enveloppe.jpg Nous contacter Une production Imaweb